Actualités

Saint-Dizier deux migrants mineurs se battent au couteau au centre d'accueil relais 52

 Saint Dizier des migrants à couteaux tirés un mineur à lhopital insécurité grandissante un info Journal Citoyen Haute Marne

 Les règlements de compte entre migrants se multiplient:

Les batailles, règlement de comptes, rixe à coup de couteau ou coup de fusil se multiplient entre migrants. Il suffit de taper "rixe entre migrants" sur le moteur de recherche Google

 Agression à répétition entre migrants à coup de couteau info Journal Citoyen de Haute Marne

 Fusillade coup de couteau entre migrants les actes se multiplient dans le politiquement correcte info Journal Citoyen Haute Marne

Les rixes au couteau entre migrants se multiplient en France une info Journal Citoyen Haute Marne

 Les grands médias discrets mais les faits sont là :

Même si les grands médias restent discrets sur les faits le politiquement correct l'exigeant, les faits sont là, les batailles entre migrants se multiplient sur le territoire français.
Le camp de Calais était, nul ne peut le nier, le centre de trafics en tous genre, drogue, alcool, armes, prostitution, commerces illégaux, etc. Tout autant que le centre de conflits entre personnes en provenance de pays différents, source de rixes violentes à l'arme blanche et parfois à coup de fusil.

 Fermeture du camp de Calais répartition des problèmes en province une info Journal Citoyen Haute Marne

 Fermeture du camp de Calais et répartitions des migrants dans les villes et villages de province :

La fermeture du camp de calais suivi de la répartition de ses occupants dans les villages de France mettrait-elle un terme à ces conflits d'intérêts voir parfois ethnique entre migrants ?
Nos gouvernants pensaient certainement qu'en diluant le problème, il disparaîtrait ? Naïveté ou "poussière sous le tapis" à l'approche d'élections présidentielle et législatives, la question reste posée ? Les centres d'accueil des migrants dans les villages rattrapés par les violences de Calais. Il suffit de taper "rixe entre migrants" sur le moteur de recherche Google pour se rendre compte que déplacer un problème ne le fait pas disparaître. Les batailles de migrants se multiplient dans de nombreux centres d'accueils gérés pour la plupart par des associations.

logo Le Journal Citoyen de Haute Marne la revue de presse impertinente

Saint-Dizier bataille à coup de couteau entre deux migrants mineurs :

Saint-Dizier deux migrants mineurs se battent au couteau au centre d'accueil relais 52 :
La ville du Nord haut-marnais n'a pas échappé au conflit violent entre deux mineurs Érythréen et Éthiopien. Rixe à l'arme blanche à trois heures du matin à l'intérieur de l'appartement mis à disposition par les autorités. L'association Relais 52 n'assurant pas a priori la surveillance de nuit ?

Françoise Souliman Préfet de Haute Marne sur la rixe au couteau des migrants de Saint Dizier info Journal Citoyen à lire ici

Les déclarations des autorités du départements Justice et préfecture de Haute-Marne :

Des déclarations des autorités judiciaires et préfectorales se sont succédées suite à cet "incident" pour le moins propice à inquiéter la population d'une ville, déjà secouée par le passé, par des violences urbaines ayant entraîné la présence de renfort de CRS.
Sur les faits récents :

Monsieur le Procureur Nahon sur la rixe à coup de couteau faisait état d'une enquête rendue difficile à cause de la barrière de la langue.
Madame le Préfet Souliman, elle mettait en avant son intervention au sein du centre Relais 52 pour dialoguer avec ces jeunes migrants et leur expliquer les règles de vie dans notre république.

Le journal des citoyens de Haute Marne

Un population en droit de se poser des questions :

Il est légitime de se poser la question : comment transmettre raisonnablement les règles de vie en commun et le respect républicain à des jeunes ne parlant pas un mot de Français ?

La barrière de la langue évoquée par le Procureur l'est moins par le Préfet, chacun en tirera sa propre conclusion.

Saint Dizier conflit entre migrants réglé à coup de couteaux inquiétude de la population info dans le journal citoyen Haute Marne

Au revoir Calais bonjour Saint-Dizier, Amiens, Beaucé, Fougère, Belfort etc :

L'attitude des gouvernants français est à ce titre un exemple sans nul doute d'optimisme forcené.

Qui pouvait raisonnablement imaginer que les problèmes disparaitraient en répartissant des clandestins de Calais qui, au quotidien, affrontaient les forces de l'ordre, agressaient des routiers, à part nos hommes politique?

Personne.

Politiques médias sondeurs un bandeau sur les yeux face au peuple une info flash du journal citoyen de Haute Marne

Une qualité absente chez nos politiques : "le bon sens populaire"

Une nouvelle fois, nos politiques sont si loin des réalités de la population, car il leur manque une qualité essentielle, le bon sens.

Au siècle dernier, les "anciens" parlaient de "bon sens populaire". Mais c'était au siècle dernier.

Quand la France était la France lactualité vu par le journal citoyen Haute Marne

Je vous parle d'une France que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître:

Ce siècle ou la France était une grande puissance industrielle, ou les petits Français savaient écrire et compter, ce siècle où il parait même qu'un président de la République était soucieux des notes d'électricité du palais de l'Élysée, cette époque dont un chanteur disait "je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître"

Effectivement, c'était un temps ou la France était la France, mais dire cela n'est-il pas être politiquement incorrect ?


À vous de voir ..
Nous vivons une époque formidable

Le Citoyen