Actualités

Flash info Haute-Marne Macron élu: Deux enterrements, une soumission et une naissance. Analyse politique ici

 Flash info Journal Citoyen Haute Marne Macron Président deux enterrements une soumission et une naissance lanalyse politique ici

Macron Président le journal citoyen analyse:

Échec de l'UMP rebaptisée "Les Républicains" Victoire du PS rebaptisé "En Marche" . Des insoumis sauf à Macron. Une nouvelle opposition l'Alliance patriote et républicaine.


Voici pour l'instant le bilan et l'analyse du citoyen sur le résultat du second tour de l'élection Présidentielle qui peut se résumer ainsi :logo Le Journal Citoyen de Haute Marne la revue de presse impertinente

Deux enterrements, une soumission, une naissance:

Un bilan qui laissera des traces à jamais dans une France coupée en deux

Premier enterrement: Le parti socialiste:

Le PS tué par Macron
Celui du Parti socialiste qui à la façon de "James Bond, on ne meurt que deux fois", sous la baguette magique du chef d'orchestre François Hollande digne héritier du François (premier) Mitterrand, a su opérer une opération que n'aurait pas renier Machiavel à savoir, tuer le Parti socialiste pour mieux le faire renaitre sous le nom "En Marche" !
Promotionnée par l'ensemble des médias et des experts autoproclamés la "marque En Marche" devait être vendue comme la possibilité pour tous de "marcher sur l'eau" de 18 à 97 ans. À sa tête, il lui fallait un chef, un spécialiste de la vente, un "gourou de la grande distribution". Quoi de mieux qu'un ex-banquier d'affaire au brillant parcours au sein de la banque Rothschild belle profession dont la qualité principale essentielle, indispensable et nécessaire selon Alain Minc est d'être, je cite "un peu pute" ?
Bref, l'opération Hollande "En marche" est un succès. Un leader christique réalisant l'exploit d'avoir le soutien de toute la vieille classe politique de Robert Hue en passant par Bayrou et se terminant par Nicolas Sarkozy François Fillon et Alain Juppé ? Chapeau l'artiste !

Insoummis, Républicains, PS, Syndicats, écolos : "Macron Président" ?

Ajouter à cela le ralliement de bon nombre de syndicats et "d'insoumis" devenus adepte du masochisme et scandant "Macron Président" ? Franchement chapeau bas Monsieur Hollande.

Second enterrement Les Républicains:

républicains

"Les Républicains" lors de la naissance de ce parti personne ne pouvait être dupe d'une naissance destinée à effacer l'image pitoyable d'une UMP à bout de souffle dont la guerre des chefs s'étalant dans les médias mettait en évidence l'ignorance de ces dirigeants à la souffrance grandissante des citoyens de notre beau pays.
Bref bis repetita adieu la guerre des couteaux à l'UMP bonjour l'apocalypse des primaires chez "Les Républicains". Pas de leader, n'est pas De Gaulle qui veut, et le grand homme ne disait-il pas que ce qui était à redouter après son départ était le trop-plein de candidature ?
Bref François Fillon sortait toutefois nettement de ces primaires. Primaires dont le Général disait que si par malheur, elles étaient instituées, elle ferait certainement émerger "le plus médiocre des candidats" !
La suite est connue et là aussi comment ne pas avoir en tête une référence au Gaullisme avec cette citation du Général : " « je n’aime pas les communistes parce qu’ils sont communistes, je n’aime pas les socialistes parce qu’ils ne sont pas socialistes, et je n’aime pas les miens parce qu’ils aiment trop l’argent. ».
Mais bon, pour autant, il ne fallut pas plus de 30 secondes, montre en main, pour que l'adepte de la course automobile François Fillon au virage du premier tour, pour se convertir à la marche à pied au côté d'Emmanuel Macron appelant à voter pour la Hollandie au second tour ! Ses frères ennemis du parti moribond Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et consort en faisant de même, sans oublier plus près de nous, en Haute-Marne, Bruno Sido, Luc Chatel et les nombreux barons locaux qui occupent le terrain depuis presque 30 ans. Les trente piteuses comme le dit le spectateur François Cornut-Gentille qui se présente comme "lanceur d'alerte" ? Laissant sur leurs faims les électeurs du nord haut-marnais qui pensaient avoir élu un député prenant ses responsabilités face au choix du second tour.
Bref, un enterrement de première classe qui ressemble étrangement à une classe de maternelle.

Une soumission 52% des insoumis votent Macron ?

insoumis ils votent Macron

La France insoumise de Monsieur Mélenchon à sans aucun doute fait la différence dans le résultat du second tour et l'élection de Mr Macron.
Tous les observateurs politiques, certes partisans pour la plupart d'en marche mettaient en évidence les nombreux points similaires du programme des insoumis avec celui de Marine Le Pen.
Mais tout comme chez les républicains une grande partie des insoumis s'est mise en marche au premier coup de trompette des médias derrière le candidat Emmanuel Macron.

Une naissance l'Alliance patriote et républicaine:

alliance patriote et republicaine Marine Le Pen Nicolas Dupont Aignan élection présidentielle 2017 second tour en Haute Marne ICI

Une naissance :
Le grand chambardement de cette élection présidentielle 2017 à vu émergé, une nouvelle force politique L'alliance patriote et républicaine au travers de l'union de Marine Le Pen et de Nicolas Dupont-Aignan.
Désigné à juste titre par le leader d'En Marche comme sa seule opposition. Emmanuel Macron déclarant : "deux blocs vont s'affronter en marche d'un côté et un bloc Frontiste de l'autre" oubliant volontairement 5 % des suffrages que représentent les électeurs de M. Dupont-Aignan.
Par cette déclaration Emmanuel Macron met, par avance, le manque de crédibilité que pourrait avoir un appel à voter contre lui aux législatives de ceux qui se sont couchés devant lui au second tour de la présidentielle. Une réflexion de cohérence et de bon sens.
Pas de multipartisme, mais le retour à un bipartisme En Marche contre l'Alliance Patriote et républicaine.
Le paysage politique est au soir de ce second tour redessiné. Deux blocs :
En marche qui selon nous devrait rapidement adopter un autre nom "Les Démocrates" par exemple nom, qui après vérification à déjà été déposé.
Ce nouveau parti aura, à l'évidence, pour vocation de voir les pros de la politique issue des anciens partis, de droite et de gauche, poursuivre leurs carrières élevant le clientélisme au rang de sport national. Assumant clairement une ligne libérale soumise à l'Europe et aux marchés financiers.
Après avoir tué les partis traditionnels, l'objectif pour Macron sera de faire disparaître, par la réforme du code du travail les corps intermédiaires. Il y parviendra sans peine en rappelant simplement que les syndicats ont directement ou indirectement, appelé à soutenir sa candidature et valider son élection et donc ses futures décisions.
Il y a fort à parier que pour le coup, fort de cette situation, tout mouvement de manifestation de rue verra le "Margarette Thatcher" Français sortir du bois, pour réprimer fermement ses amnésiques du soutien au Président Macron.
L'Alliance patriote et républicaine :
Seule opposition crédible devrait recueillir rapidement les déçus de la vieille classe politique remaquillée. Les mêmes causes ayant les mêmes effets, il y a fort à parier que la dureté du libéralisme qui a soumis la Grèce mettra à mal les illusions de ceux qui ont cru au rêve "Macroniste".
Sans être devin le Brexit va accentuer le déficit de recette pour cette Europe à bout de souffle. A ne pas avoir repris la main sur la finance lors de la crise de 2008, il y a fort à parier qu'un second tsunami bancaire soufflera de l'Italie vers Bruxelles à moins que ce ne soit la tornade Deutsche Bank qui souffle d'Est en Ouest ?

Bref dans cette France géré comme une salle des marchés boursiers, les oubliés resterons les oubliés, mais jusqu'à présent, ils n'étaient pas effacés ! Pas certains que cela dure, car une décision du Président Macron est de faire disparaitre de nombreux départements.
La Haute-Marne fera-t-elle les frais de cette restructuration ?

Les Législatives:

Changeront-elles la donne ?
Hollande avait promis la proportionnelle, il ne l'a pas fait. Macron Président aura une majorité, car comme pour le second tour de la présidentielle, il compte sur un appel à faire barrage au Front national pendant son quinquennat, il mettra en place, je le pense la bonne dose de proportionnelle qui lui permettra d'éliminer définitivement Les Républicains et les restes de la gauche pour n'avoir que l'Alliance patriote et républicaine en face de lui.
La stratégie à peine voilée de la politique européenne est d'agiter à l'infini l'épouvantail d'un fascisme imaginaire au bénéfice d'un dictat Européen bien réel.
Force est de constater que pour l'instant, ça marche.

Nous vivons une époque formidable

Le Citoyen