Actualités

Législatives Haute-Marne en Marche Macron oublie Mme Crombé et Mr Minoux dans la marche de Chaumont à L'Élysée

 Législatives Haute Marne en Marche Macron oublie Mme Crombé et Mr Minoux dans la marche de Chaumont à LÉlysée

Élections législatives Haute-Marne: "En Marche" abandonne Crombé et Minoux

Élections législatives en Haute-Marne En Marche : Crombé et Minoux abandonné

Macron Comment recycler les vieux élus des partis politique des médias des affaires

Manifestement, Emmanuel Macron élu, le jeune Président applique les vieilles méthodes.

En Marche dans le département c'est "en marche arrière":

En Haute-Marne, c'est "en marche arrière" les candidats pressentis, Monsieur Minoux vous et Madame Crombé ont été égarés sur les chemins de l'Elysée.
Pour Madame Aude Crombré et Monsieur Christophe Minoux la déception doit être importante.
La réaction ne s'est pas fait attendre pour Monsieur.Minoux il a décidé d'y aller seul. Un candidat de plus dans ces élections législatives.

logo Le Journal Citoyen de Haute Marne la revue de presse impertinente

Macron Président en marche sur les chemins de la vieille politique:

Bayrou parcours pano

Au plan national pas mieux, vous, la colère de M.Bayrou a fait la une des médias.

Macron Président après la déception des militants les électeurs ?

Au plan local, ceux qui attendaient un renouvellement des mœurs politiques en sont pour leurs frais. Manifestement, pour l'ex banquier d'affaires, il y a ceux qui doivent battre le pavé, distribuer les tracts, coller les affiches, faire le porte-à-porte, un bref militer et qui sont destinées à rester dans le fossé lors de la marche finale.
Il est pour le moins surprenant toutefois, de voir le candidat Minoux déclaré, dont le journal la voix de la Haute-Marne, que s'il était élu, il soutiendrait celui qui a estimé qu'il n'était pas capable de le représenter au plan local ?

Et les Haut-Marnais dans tout ça ?:

Bref, nous sommes là aussi bien loin des problèmes que vivent les Haut-Marnais, désertification, pouvoir d'achat en berne, disparition des services publics, agriculteurs en difficulté, etc.

Et, si la présidence Macron commence par décevoir ses militants, il y à fort à parier que les électeurs soient pour le coup quantité négligeable.

Le journal du citoyen de Haute Marne pose les bonnes questions

Prochain article: l'analyse des autres partis politiques dans ces législatives.

Nous vivons une époque formidable

Le Citoyen