Actualités

En Haute-Marne comme en France, c'est quoi une dictature ?

 Flash info Journal citoyen de Haute Marne En France en Haute Marne cest quoi une dictature

 

En Haute-Marne comme en France : C'est quoi une dictature ?

Comment répondre au jour d'aujourd'hui à cette question qui m'a été posé par un jeune Haut-Marnais : "finalement c'est quoi une dictature?" Vaste programme car pour répondre avec pragmatisme à ce jeune homme dans le climat actuel j'avoue avoir été un peu pris de court !

Il m'était difficile face à cette question finalement courte et simple, de répondre avec des grandes théories fumeuses et pleines de phrase convenues. Alors je lui ai demandé pourquoi cette question ? Il m'a dit que l'ambiance actuelle dans le pays l'inquiétait et qu'il entendait des gens dire "nous sommes en dictature" et d'autres déclarer "il faut préserver notre démocratie" et qu'il avait du mal à se faire sa propre religion.

Je lui ai dit que malheureusement, la tournure des événements nous interpellaient toutes et tous, et que chacun se devait de juger si, petit à petit, notre démocratie Française et Européenne n'étaient pas dans une dérive autoritaire et liberticide ?
Et pour tenter de le rassurer je lui ai conseillé de se tourner vers l'humour et je n'ai pu m'empêcher de lui donner la définition de la dictature et de la démocratie que donnait l'acteur Jean-Louis Barrault

"La dictature, c'est «ferme ta gueule»; la démocratie, c'est «cause toujours"

Les dérives de l'Union Européenne et des gouvernants Français ?

Tout de même la question de ce jeune Haut-Marnais à de quoi ébranler ceux et celles qui observent objectivement l'évolution de l'Union européenne et de la France.
Comment ne pas penser que tout à commencer avec le référendum de 2005 et de son piétinement par le gouvernement de Nicolas Sarkozy.
Actant la volonté d'une puissance supranationale d'imposer aux peuples de "bien voter" ou d'être déjugé ?
Plus près de nous l'acharnement, voir la violence à l'égard de nos amis Anglais bons à punir, pour avoir voté à une large majorité de Brexit !

Anglais, Italiens, Hongrois, etc. Crime de lèse majesté

Crime de lèse majesté à l'égard de la toute puissante Union Européenne ?
Idem pour les Hongrois ou les Italiens etc.
Bref : tout peuple qui s'oppose à l'Union devient "Populiste" "Fasciste" "Peste brune" "Nationaliste" "Force du mal"
Il n'y a même pas à débattre de programmes politique de mesures sociales ou fiscales ou de questions de société
"Niet" "Nein" "Non" pas question il faut rester fidèle à une pensée unique, à une seule ligne de conduite politique et économique qui se voit relayé sur tous les plateaux de radio et de télé ou dans les colonnes de la presse subventionnés qu'elle soit locale ou nationale, ou des experts autoproclamés, des économistes désignés, des journalistes consciencieux vont porter la bonne parole celle qui fera "bien voter" !
Le tout avec le soutien des milieux financiers dont nous avons hérité d'un président !

Et les opposants dans tout ça ?

Il faut bien mettre en évidences non pas l'opposition mais, les oppositions car elles sont diverses et variées. Partis politique bien sur mais également syndicats, mouvements sociaux, etc

Les partis politiques ?

Pour ce qui concerne les partis politiques : Qu'ils soient à gauche ou à droite de l'échiquier politique, pour ceux qui pèsent et représente une menace pour le pouvoir en place, c'est régime spécial :
- Perquisitions judiciaires et feuilleton dans les médias surtout à l'approche des élections
- Les banquiers sont à la manœuvre pour refuser tout financement.
- Régime maigre pour les passages dans les médias, timbres postes dans les journaux régionaux et nationaux. Service    minimum pour les radios et les télévisions avec reportages savamment découpés façon puzzle.
- Pour leurs élus qu'ils soient maires, conseillers départementaux, conseillers régionaux ou députés pas d'interviews pas ou peu de parutions sur leurs points de vue et lorsqu'ils souhaitent faire un communiqué c'est le nombre de mots qui est compté et la parution se fait avec 15 jours de décalage par rapport à un événement donné !

Par contre pour l'élu bien docile dans la ligne politique convenable proche des idées gouvernementale alors là, les pages entières sont au rendez-vous les photos la promo est là … Même l'événement le plus insignifiant comme un footing dans les villages devient l'événement de l'année.

Pour les partis proches du gouvernement les dossiers judiciaires sont victimes de la lenteur légendaire de la justice.
Les temps de pauses permettant d'épingler sur "le mur des cons" ceux pour qui la justice va plus vite que la vitesse de la lumière.

Les citoyens manifestants ?

La c'est une autre histoire il faut certainement distinguer les différents types de manifestants car il faut bien le constater la répression ne sera pas du tout la même. Selon que vous soyez Gilets Jaunes, zadistes, syndicalistes ou manifestants en banlieues.

Notre reportage comparant par exemple les émeutes de 2005 dans les banlieues et les manifestations de gilets jaunes en 2018 et 2019 pour mettre en évidence la différence de traitement et de réaction de nos gouvernants

 

Face à l'extrême violence de la répression à l'encontre des gilets jaunes
un criminologue donne son point de vue édifiant sur le courage de nos gouvernants.



Alors c'est quoi la dictature ?

Des banques qui refusent des prêts aux partis d'opposition ?
Des procureurs qui perquisitionnent les locaux des opposants et de certains médias ?
La répression policière qui mutile des manifestants (yeux crevés mains arrachés) ?
Dans les rues à la manœuvre Blindés Gazage Grenades contre la population ?
Promulgation de loi d'exception dans les mains des préfets pouvant vous interdire de manifester ?
Réseaux sociaux sous surveillance avec projet de loi appliquant la censure sur les messages opposants ?
Répandre la théorie du complot d'un ennemi étranger qui déstabiliserait le pouvoir en place ?

Alors quel pays met de telles mesures en place ?

CHINEFRANCE

 

Que répondre à ce jeune Haut-Marnais et à la jeunesse de France ?

Alors que répondre à ceux qui se posent des questions sur la démocratie dans notre pays ?
Les armes des dictateurs d'antan ont été remplacées par la finance qui étrangle les peuples qui se conduisent mal aux yeux de ceux qui dicte la ligne de conduite. Comment ne pas évoquer ce pauvre peuple Grec que cette Union Européenne à ruiné.
Comment ne pas se poser des questions à l'approche des élections sur cette Europe du bonheur de la prospérité du plein emploi que l'on nous a vendu et, qui devait, selon ses "représentants de commerce", faire de nous la première puissance économique mondiale ?
Cette union qui devait nous permettre de lutter à armes égales avec la Chine ou les Etats-Unis … Et qui a livré à ces derniers, des fleurons de notre industrie comme Alsthom, mettant ainsi la France sous perfusion des pièces détachées (turbines) aux mains des Américains !
Pièces indispensables à nos sous-marins portes avions tout autant qu'à nos centrales nucléaires !

Alors une juste colère des peuples monte partout dans cette Union Européenne de l'échec et du déclin.
La crise des gilets jaunes est l'écume de la vague d'une majorité de Français conscient que cela ne peut plus durer.

Comment ne pas mettre pour ceux qui se pose des questions sur la démocratie ou la dictature cette pensée de Stephen Vizinczey

"La
dictature est une leçon ininterrompue qui vous enseigne
que vos sentiments, vos pensées et vos désirs n'ont pas le moindre poids,
que
vous n'avez pas d'existence propre, et que vous devez vivre Comme d'autres ont décidé à votre place.
Une
dictature étrangère vous apprend à désespérer doublement :vous ne comptez pour rien, et votre nation non plus."

 

Nous vivons une époque formidable

Le Citoyen