Actualités

Nicolas Lacroix élu Meuse Rognon opacité site web incomplet infos absentes le journal citoyen enquête

Flash actualité MEUSE ROGNON site web incomplet infos non diffusées Le journal Citoyen lance son enquête

Communauté de communes Meuse Rognon : Pourquoi changer de Président ?

Sans préjugés préalables, en assistant à l'élection du Président de Meuse Rognon, la première question qui vient à l'esprit de l'observateur citoyen que je suis : " Pourquoi changer de Président" ?


Oui je sais c'est Bernard Guy qui a donné sa démission. Mais à en croire les commentaires l'ensemble de l'exécutif était traversé de "querelles profondes" paralysant les décisions ?
Selon Jonathan Haselvander:
"la cause profonde provient de la réforme des intercommunalité, qui a bousculé les choses et un mal plus profond dans la politique rurale et locale où l'intérêt général et communautaire ne surnage pas"

 

Ces communautés de communes qui devaient faire baisser la fiscalité ?

A la lecture de cette affirmation le citoyen contribuable frémit ! Si nous "rembobinons le film" enlevez moi d'un doute les communautés de commune devaient permettre de mutualiser des frais faire des économies d'échelles et donc faire baisser les impôts !
Vous avez vu ça vous ?
Moi non ! Bien au contraire, sur votre feuille d'impôt c'est la ligne communauté de commune qui a explosée et ça, c'est généralisé en France !
Bref cette strate supplémentaire dans le millefeuille Français, génère des vices présidents et de l'impôt, pour une efficacité très contestable au regard des événements qui agitent Meuse Rognon !

L'élection de Nicolas Lacroix pas vraiment clair, pas vraiment de changement ?

MEUSE ROGNON UNE ELECTION POUR SI PEU DE CHANGEMENT

Nicolas Lacroix prend le fauteuil de Bernard avec l'intégralité des vices présidents précédents ? Que changement !
Face à cela faut-il en déduire que le problème était l'ex-président ?
Si l'on en croit l'intervention du Maire de Doulaincourt-Saucourt Frédéric Fabre qui ne put développer son propos, il s'agirait plutôt de l'exécutif qui "aurait quelques peu savonné la planche" de l'ex-président ?

Bref, ceci n'est pas très clair aux yeux du journal citoyen. Et comme le dit le bon sens populaire
"Quand c'est flou c'est qu'il y a un loup"

A lire le billet JHM de Dominique Piot suite à l'élection de Nicolas Lacroix
billet dominique Piot


Un besoin d'investigation du journal citoyen indispensable:

Face à la situation, le journal citoyen se doit d'investiguer sur Meuse Rognon. Comme il faut bien commencer quelque part, nous nous sommes rendus sur le site www.meuserognon.fr censé informer le citoyen de toutes les initiatives et décisions prises par la communauté de communes.
Nous souvenant qu'avant son élection à la présidence du département, Nicolas Lacroix avait au sein de Meuse Rognon la vice présidence à la communication dont le site devrait être le fer de lance et lorsque l'on met en avant au quotidien l'arrivée de la fibre comme l'alpha et l'oméga du développement de la Haute-Marne.

Un site décevant ne permettant pas d'informer le citoyen :

Une approche rapide du site web Meuse Rognon nous a laissé très sincèrement sans voix, mais surtout sans possibilité de consulter les informations indispensables pour comprendre ou passe l'argent du contribuable.

Impossible de consulter en ligne le Budget l'onglet existe mais reste désespérément vide
09 02 2019 communauté de commune Meuse Rognon site web onglet le budget Flash info Journal Citoyen de Haute Marne

L'onglet Développement économique idem
09 02 2019 comco Meuse Rognon site web onglet dévellopement économique Flash info Journal Citoyen

L'onglet Culture et Loisir idem
09 02 2019 communauté de commune Meuse Rognon site web onglet culture et loisirs Flash info Journal Citoyen de Haute Marne

Vous n'aurez pas plus de chance d'y découvrir l'organigramme qui reste désespérément vide ce qui ne permet pas de savoir combien de salariés ou de cadres œuvrent à votre service.
09 02 2019 communauté de commune Meuse Rognon site web onglet organigramme

 

La fibre la Haute-Marne numérique au niveau du moyen âge du deux point zéro ?

Un slogan politique qui fait rêver la fibre ? Les emplois de demain, je crains fort que pour la Haute-Marne ce ne soit dans le meilleur des cas les emplois d'après-demain.
En tout cas à l'heure ou nos gouvernants demandent aux citoyens de faire toutes leurs déclarations en ligne, comment ne pas s'interroger sur le peu d'entrain des communes de Meuse Rognon a avoir un site internet en cliquant sur la carte interactive

Bourdon sur Rognon pas de site web

l'immense majorité des commune ne dispose pas de ce moyen de se faire connaitre dans le monde entier car c'est bien de cela qu'il est question.

On y relève que très peu de communes qui ont relevé le défi comme Bourmont ou Doulaincourt-Saucourt qui ont des sites structuré et d'autre très minoritaires qui ont fait des blogs.

Nous ferons un inventaire plus précis mais dors et déjà les communes et la communauté de commune ne sont pas à la hauteur. du défi. Comment entraîner la population vers la nouveauté vers l'avenir sans donner l'exemple ?

En tout cas, avec le départ de Nicolas Lacroix, la vice présidence à la communication avait disparu, avec son retour à la tête de Meuse Rognon elle est enterrée ! A-t-elle été un jour utile et efficace la question mérite d'être posée.

Conclusion provisoire:

Nous l'avons déjà souligné dans d'autres articles, la Haute-Marne sans aucun doute est gérée depuis 35 ans par les mêmes hommes politiques qui noyautent de département laissant peu de place à l'opposition. Ce n'est pas une critique mais un simple constat, et ceci résulte de l'expression de la démocratie représentative.
Les Haut-Marnais à chaque élections, en redemande et ainsi détermine leur avenir.
Pour autant les résultats et la prospérité d'une communauté de commune ou d'un département ne se mesure pas à la célébrité de leur président, mais à des résultats.
Malheureusement celui qui claque et qui fait mal c'est la désertification, bien des jeunes se moquent éperdument de qui gérera telle ou telle strate, mais ils en tirent manifestement la conclusion que leur avenir n'est plus ici puisque quittent la Haute-Marne et que la démographie s'effondre d'année en année.

Alors plus que de l'entre-soi et de petits arrangements entre-amis, au boulot.

Nous vivons une époque formidable

Le citoyen