Sécurité

Un cambrioleur abattu, un retraité devant les assises à Chaumont le flash journal du citoyen

cour dassise de chaumont procès de la légitime défense flash le journal citoyen de Haute Marne

logo Le Journal Citoyen de Haute Marne la revue de presse impertinente

Un retraité de 85 ans devant les assises à Chaumont le procès s'ouvre:

Dans la nuit du 6 au 7 mars 2012, à Chaumont. Un cambrioleur était terrassé, par un coup de fusil de chasse tiré par un octogénaire.
Monsieur Celestino Sequeira répondra. À partir de mardi, de l’accusation d'homicide volontaire devant la cour d‘assises de Haute-Marne. Âgé de 85 ans, il encourt 30 ans de réclusion criminelle.

un cambriolage toute les 90 secondes en France Chaumont un retraité tue le cambrioleur son procès souvre une info journal citoyen

Face à face avec son cambrioleur:

Le soir des faits, ce retraité sans histoire, entendant les bruits provoqués par le cambrioleur à la cave.
Déjà victime de plusieurs cambriolages, il demande à son épouse de prévenir la police par un coup de téléphone, envahit, on peut l'imaginer par un stress proche de la peur, il se saisit de son fusil.
Dans un esprit légitime de défense de sa famille, de son épouse, il descend vers cette cave ou tant de cambrioleurs par le passé se sont déjà introduits.
Le face-à-face se soldera par ce geste irréparable qui va faire basculer sa vie et celle du cambrioleur Monsieur Sébastien Deyres.

Le journal des citoyens de Haute Marne

Des citoyens soutiennent le retraité:

De nombreux Chaumontais expriment leurs soutiens au retraité soulignant le passé judiciaire de Monsieur Sébastien Deyres déjà condamné semble-t-il à 20 reprises.

La justice face à la justice, la psychiatrie face à la psychiatrie ?

L'avocat de Sébastien Deyres auteur du cambriolage et victime du coup de feu présente son client de deux façons

D'une part : comme un homme sous le coup d'une condamnation avec sursis et mise à l'épreuve par l'institution judiciaire
D'autre part : comme la victime de trouble psychiatrique de décompensation
Ajoutant "Sébastien Sébaslien Deyres n'était pas un délinquant et il était possible d’éviter tout ça. Cet échec illustre les problèmes de prise en charge des personnes souffrants de graves troubles psychiatriques"

 

Le journal du citoyen de Haute Marne pose les bonnes questions

Les citoyens se posent des questions ?

À l'évidence si l'on s'en tient à ces déclarations les citoyens sont en droit de se poser deux questions
Pourquoi la justice à condamner une vingtaine de fois Mr Sébastien Deyres sans reconnaitre ses troubles psychiatriques ?
Dans le cas contraire si les troubles psychiatriques étaient importants pourquoi son client n'était-il pas interné ?

Un procureur dans son rôle appliquer le droit  ?

fait divers à Chaumont un retraité tue son cambrioleur le procureur accuse dhomicide volontaire une info journal du citoyen de Haute Marne

Un procureur qui est dans son rôle au regard du droit français
Le procureur écarte toute légitime défense en déclarant :
" Celestino Sequeira avait conscience de la présence d‘un cambrioleur. Son épouse a alerté les services de police L'octogénaire n'en aura pas moins chargé son fusil de chasse avant d‘aller au contact de Sébastien Deyres. Une atteinte aux biens ne vaut pas la mort....
Le procureur ajoutant en conclusion:
« Il n'y a très clairement pas de légitime défense Monsieur Sequeira n‘a pas été agressé et Sébastien Deyres ne portait pas d'arme."

La réflexion du citoyen ?

cour dassise de chaumont procès de la légitime défense flash le journal citoyen de Haute Marne


Le procès s'ouvre aujourd'hui et va se dérouler dans une ambiance particulière:

Hier encore le JHM titrait sur une vague importante de cambriolages dans le Sud haut-marnais, soulignant que les forces de gendarmerie étaient "sur les dents"
Ajoutons à cela les manifestations de policiers dont le slogan principal est à destination de la justice

"On les arrête et ils ressortent".


Sans nul doute, les condamnations à répétition du cambrioleur poseront une fois de plus la question épineuse de la récidive.
Mais la justice n'est pas là pour se poser des questions sur elle-même, mais pour appliquer le droit.

Le procès de la sécurité de la peur de la défense légitime ?

Ce sera donc le procès de la "légitime défense" au titre des textes de loi en vigueur dans notre pays

Chaumont justice le procès de la légitime défense dans un climat dinsécurité grandissante lire le journal citoyen
La lourde mission des membres du jury:

Les membres du jury populaire auront-ils à l'esprit la défense légitime de leur famille dans de telles circonstances ?
Les membres du jury populaire se mettront ils dans la situation du cambriolé ou du cambrioleur pour évaluer leur propre stress ? L'insécurité croissante n'a-t-elle pas fait le soir des faits deux victimes ?


Réponses données par le verdict du jury populaire et son intime conviction dans quelques jours.

logo Le Journal Citoyen de Haute Marne la revue de presse impertinente