Actualités

Haute-Marne Actualités élections départementales le débat de France 3

Daniel Tixier face à Nicolas Lacroix France 3 débat des départementales Haute Marne

Le débat animé par la journaliste Nicole Fachet mettait en scène Nicolas Lacroix (LR), président sortant du Conseil Départemental, qui est candidat dans le canton de Bologne, Martine Roussel (SE), qui se présente dans le canton Saint-Dizier 2, Nicole Samour (PS), candidat pour le canton de Saint-Dizier 1, et Daniel Tixier (RN), qui brigue le canton de Poissons.

Le Président sortant face à ses résultats n’était pas des plus à l’aise.

 La vidéo du débat

 

Changer de majorité ou changer de département ?

C’est malheureusement ce que pense pas mal d’habitant, car au fond qui s’oppose vraiment à la politique et à la gestion de Nicolas Lacroix ?
Si l’on en croit les candidatures sur le canton de Bologne (canton du président sortant), seul le Rassemblement National se présente face à Nicolas Lacroix.
C’est tout de même un signe, ajoutez à cela la dernière séance au sein de l’assemblée ou Nicolas Fuertes (socialiste) fait front commun avec le président Lacroix contre Laurence Robert-Dehault élue et déléguée départementale RN.
Tout est dit.


Débat France 3 Champagne-Ardenne : Nicolas Lacroix en difficulté ?

Le débat animé par la journaliste Nicole Fachet mettait en scène Nicolas Lacroix (LR), président sortant du Conseil Départemental, qui est candidat dans le canton de Bologne, Martine Roussel (SE), qui se présente dans le canton Saint-Dizier 2, Nicole Samour (PS), candidat pour le canton de Saint-Dizier 1, et Daniel Tixier (RN), qui brigue le canton de Poissons.

Le Président sortant face à ses résultats n’était pas des plus à l’aise.

Sur la désertification médicale :


Daniel Tixier mettait Nicolas Lacroix en difficulté en déclarant le président sortant missionne pour 15 000 € un cabinet spécialisé pour lui indiquer les besoins des Haut-marnais en matière médicale !

Le candidat Rassemblement national ajoutant « il y a 10 ans un simple inventaire de l’âge des médecins permettait de savoir qu’aujourd’hui en juillet 2021 les habitants de Bourmont n’auraient plus de médecins tout comme 8 000 patients à Chaumont, le département devient un désert médical ».

Des actions pour trouver des médecins des résultats dans les communes RN :

Dans la commune de Doulaincourt-Saucourt (Maire RN) la démarche de rencontrer les étudiants dans les facultés de médecine a été faite dès 2019 avec impression d’une plaquette diffusée sur le net et remise en mains propres aux étudiants dans les facultés de médecine.

Daniel Tixier ajoutant j’y étais et nous avons trouvé un médecin étudiant passant sa thèse en septembre 2021 qui s’installera dans la commune.

La réponse de Nicolas Lacroix : « c’est aux médecins de trouver leurs remplaçants. »
En creux le président Lacroix semble rejeter la responsabilité des déserts médicaux sur les médecins ?
Réponse des médecins dimanche, eux aussi, votent.
Martine Roussel (sans étiquette) mettait en avant que justement les médecins tiraient la sonnette d’alarme aux politiques depuis 20 ans !

 

Sur les éoliennes :

Daniel Tixier candidat RN sur le canton de Poissons déclare sur France 3 les éoliennes en Haute Marne ça suffit


Du nucléaire à l’éolien, là aussi, c'est le candidat RN lance le sujet « La Haute-Marne est à saturation » comment peut-on concilier tourisme avec ce saccage visuel de nos paysages ?
Daniel Tixier déclare, il faut stopper immédiatement l’implantation de nouvelles éoliennes, sur le sujet il est également rejoint par Martine Roussel (SE) pour autant pas de réponse claire de Nicolas Lacroix et une position surprenante de Nicole Samour (PS) déclarant qu’elle ne trouve pas inesthétique ces éoliennes dans nos paysages, l’union avec les verts semble toujours aussi compliquée.

logo Le Journal Citoyen de Haute Marne la revue de presse impertinente

 La Fracture Numérique le désert des sites Internet des communes :

Une fois de plus le candidat du RN sur la commune de Poissons Daniel Tixier met en avant : « la majorité sortante saute comme un cabri en disant la fibre, la fibre »
Se tournant vers l’animatrice Nicole Fachet « La fibre, c'est le contenant et vous savez comme moi que l’important, c'est le contenu et là aussi, c'est le désert ».
Ajoutant «  « sur mon canton Poissons, sur 65 communes 3 ont un site internet ! Comment voulez-vous ouvrir nos territoires sur la France et sur le monde en se privant des réseaux sociaux »

 logo Le Journal Citoyen de Haute Marne la revue de presse impertinente

Canton de Bologne 38 communes 4 sites Internet dont les deux communes RN

Après vérification sur le canton de Bologne celui du candidat Lacroix effectivement seules quatre communes disposent d’un site internet, parmis lesquels on compte la commune de Signéville dont le maire est Julien Volot (RN) candidat face au président sortant, ainsi que Doulaincourt-Saucourt dont le maire Frédéric Fabre (RN) a été réélu à 78% lors des dernières municipales. Ces deux communes bénéficiant également de chaines You Tube.


 Animal Explora « un zoo à 80 millions d’euros »

Daniel Tixier Le candidat RN sur le canton de Poissons met une fois de plus le doigt ou ça fait mal « ce n’est qu’un zoo de plus à 80 millions d'euros » lançant « si vous voulez attirer du monde, faites quelque chose qui n’existe pas en France, faites un Diggerland ! »

 Daniel Tixier candidat RN sur le canton de Poissons déclare à Nicolas Lacroix au lieu de faire Animal Explora faites un Diggerland

Le journal citoyen précise qu’effectivement ces parcs d’attractions ou enfants, adolescents et adultes peuvent piloter tous les engins de chantiers et matériels agricoles rencontrent un gros succès aux USA ainsi qu’en Grande-Bretagne qui en compte quatre bénéficiant de la visite de nombreux touristes français.

 logo Le Journal Citoyen de Haute Marne la revue de presse impertinente

Dimanche aux électeurs de se prononcer c’est le premier tour.

Le dernier mot appartient aux électeurs :
Choisiront-ils de sanctionner les mauvais résultats de la majorité Nicolas Lacroix menant à l’exode de bon nombre de jeunes et de moins jeunes, qui sait peut-être vers la Mayenne ou l’Aveyron ?

Lui accorderont-ils, les dix ans de plus qu’il demande pour faire demain ce qu’il n’a pas su faire hier ?
Ou

Confieront-ils aux candidats de Marine Le Pen, la charge de redresser la Haute-Marne ?
Voteront-ils pour de nouvelles têtes loin de « la tambouille politique » et du « tambour d’une presse départementale » sensible peut être aux budgets publicitaires qui lui sont confiés par la majorité sortante ?

Le Rassemblement national de Haute-Marne occupait le terrain dès le mois de Mars

Quoiqu’il en soit, il est clair que les candidats du Rassemblement National en Haute-Marne ont occupé le terrain dès le mois de mars 2021 en présentant « une vidéo programme » des actions concrètes face aux problèmes du département.
Prenant de vitesse une majorité mal maitrisée par Nicolas Lacroix « empêtrée dans des combats de coqs » ayant pour conséquence de voir sur le canton de Poissons « une bouillabaisse politique Haut-Marnaise ».
Deux binômes se réclamant dans un premier temps du soutien de Nicolas Lacroix pour ensuite, se réclamer d’un divers centre ça sent la Macronie.
Pour finir en ce qui concerne le binôme de Jonathan Haselvander et Marie-Christine Silvestre par un slogan de campagne « agir pour ne plus subir » dans cet imbroglio d’égos ça pose question :
Ne plus subir, mais qui ?

Le mot d’ordre du journal citoyen : Votez

Un seul souhait pour le journal citoyen que les Haut-Marnais se mobilisent pour voter.
L’abstention est le poison de la démocratie, alors pas d’hypocrisie en déclarant comme certains :
« Les politiciens sont tous les mêmes alors je ne vote plus »
Non, les politiciens ne sont pas tous les mêmes, ils sont les représentants des électeurs qui les ont choisis.

Alors oui d’accord la démocratie est biaisée en France dans bien des élections, par un mode de scrutin qui fait qu’effectivement aujourd’hui, le premier parti d’opposition le RN se voit privé d’une centaine de députés à l’assemblée faute d’avoir la proportionnelle intégrale.

Pour autant, rien ne justifie l’abstention bien au contraire.

Nous vivons une époque formidable

Le Citoyen