Actualités

Le conseil constitutionnel valide le pass sanitaire de Macron info journal citoyen

Actualités Bienvenue dans la France du pass sanitaire info Journal Citoyen de Haute Marne

Tout le monde attendait sa décision celle des « sages » du conseil constitutionnel présidé par Laurent Fabius rendu célèbre dans les années 91 par le scandale du sang contaminé.
C’est chose faite les « sages » valide le Pass sanitaire instituant deux sorte de Français les vaccinés qui peuvent toujours transmettre le virus librement et les non-vaccinés sorte de sous-citoyens privés de  multiples droits.

Si en Russie Poutine a renoncé au Pass Sanitaire 3 semaines après l’avoir institué,  c’est qu’il a rapidement constaté l’effondrement de la fréquentation des restaurants café cinémas, etc.
Entrainant rapidement l’effondrement économique de Moscou.
Le Président Macron lui ne renonce pas malgré 200 000 manifestants dans les rues parmi lesquels de nombreux vaccinés.

Faisons le point des libertés en France à compter d’aujourd’hui

Les Sages valident les deux principales mesures de la loi sanitaire, qui pourra donc entrer en vigueur le 9 août, comme prévu par le gouvernement.

La vaccination obligatoire pour certaines professions

Le Conseil constitutionnel donne son feu vert au texte instaurant le pass sanitaire et la vaccination obligatoire de certaines professions, dont les soignants.

Aux dernières nouvelles le métier de policier n’entre pas dans les professions à vaccination obligatoire
Attention si vous croisez cette profession dans un bar un restaurant ou tout autre lieux interdits aux sous-citoyens non vaccinés.

logo Le Journal Citoyen de Haute Marne la revue de presse impertinente

Le pass sanitaire dans les cafés restaurants cinémas etc.

Ils valident aussi le pass sanitaire dans les cafés et restaurants. Il pourra y être exigé dès lundi, y compris en terrasse.
Les Sages estiment que son instauration pour les activités de loisirs et de restauration commerciale, et pour les débits de boissons, est justifiée, au nom d'une "conciliation équilibrée" entre les exigences de protection de la santé et des libertés individuelles. 

La notion de conciliation équilibrée est amusante.
Que les citoyens qui ont constaté une conciliation entre la gouvernance Macron et le peuple veuillent bien se faire connaître.

Le pass s'appliquera également dans certains centres commerciaux et grands magasins, selon une liste qui reste à définir par les préfets.
Le Conseil constitutionnel valide l'extension du pass sanitaire aux centres commerciaux si "la gravité des risques de contamination" à l'échelle d'un département le justifie.
Les préfets pourront ainsi mettre en place le pass sanitaire dans les grands magasins et centres commerciaux, tout en garantissant "l'accès des personnes aux biens et services de première nécessité ainsi qu'aux moyens de transport accessibles dans l'enceinte de ces magasins et centres", selon la loi adoptée le 25 juillet. 

Donc si je comprends bien le virus sélectionne les magasins, mais pas d’inquiétude dans votre département Monsieur le préfet les connaît.

logo Le Journal Citoyen de Haute Marne la revue de presse impertinente

Hôpital et Ehpad le pass sanitaire obligatoire

Le Conseil constitutionnel valide l'obligation du pass pour les visiteurs ou les patients non urgents, dans les établissements de santé et maisons de retraite, tant que ce dernier ne fait pas "obstacle à l'accès aux soins". "La loi ne peut faire échec à l'accès aux soins", précise une source proche du Conseil constitutionnel, ajoutant que la décision sera laissée à "l'appréciation des soignants"

Si le ridicule tuait, pas un membre des sages y survivrait, Coluche aurait fait des choux gras de cette décision imaginez le dialogue à l’entrée de l’hôpital.

« Alors le mec y veut rentrer à l’hosto, mais il n’est pas vacciné, à la réception »
- « Bonjour vous avez votre pass sanitaire »
- « non »
- « impossible de rentrer Monsieur »
- « Ouais, mais les sages z’ont dit que tu n’avais pas le droit de faire obstacle à mes soins »
- « ha merde, c’est vrai, mais en même temps les sages ont dit que c’est à mon appréciation »
- « Vous n’êtes pas malade sinon vous seriez arrivé en ambulance alors circulez »

Je pense aux employés des services de nuits dans les hôpitaux qui se font régulièrement agresser en temps normal… Bon courage. D’autant que les services risquent fort de voir leurs effectifs diminuer du nombre de soignants ou aides-soignantes, choisissant de changer de métier plutôt
que de renoncer au droit élémentaire de disposer librement de leurs corps.

logo Le Journal Citoyen de Haute Marne la revue de presse impertinente

La cerise sur le gâteau les sages refusent l’isolement des contaminés ?

Le Conseil constitutionnel censure en revanche les dispositions relatives à l'isolement obligatoire de 10 jours pour les personnes diagnostiquées positives à la Covid-19.
Les juges constitutionnels estiment que cela n'est pas "nécessaire, ni adapté et proportionné", car cette mesure constitue une mesure privative de liberté, "sans décision individuelle fondée sur une appréciation de l'autorité administrative ou judiciaire". 

Ben oui, c’est ça le « en même temps », si vous pouvez m’expliquer à la lecture de cette décision des sages le bien-fondé du confinement, merci d’avance.

La suspension de salaire pour les CDI : 

Les Sages censurent aussi les dispositions du texte prévoyant qu'un CDD ou contrat d'intérim puisse être rompu "avant son terme" par l'employeur faute de pass sanitaire. Ils valident en revanche la procédure de suspension du contrat de travail sans rémunération pour les CDI. "En prévoyant que le défaut de présentation d'un 'pass sanitaire' constitue une cause de rupture anticipée des seuls contrats à durée déterminée ou de mission, le législateur a institué une différence de traitement entre les salariés selon la nature de leurs contrats de travail qui est sans lien avec l'objectif poursuivi", relève le Conseil constitutionnel. 

logo Le Journal Citoyen de Haute Marne la revue de presse impertinente

Le Journal Citoyen vous souhaite la bienvenue dans la Nouvelle-France

Précisant que je suis vacciné, je n’en reste pas moins opposé à titre personnel au « pass sanitaire ».
Le vaccin n’empêche pas de transmettre le virus, mais protège a priori modérément des formes graves de la maladie.
En clair, une personne vaccinée se rendant dans un hôpital ou un Ehpad, risque tout autant qu’une personne non vaccinée de transmettre le virus.
Pourquoi dans ce cas interdire l’accès aux uns et pas aux autres le risque de contamination restant le même ?

Les personnes vulnérables ne sont pas plus en sécurité au contact d’une personne vaccinée que d’une personne non vaccinée.
Les personnes vulnérables sont partiellement protégées des formes graves de la Covid si elles sont elles-mêmes vaccinées.
Pour autant est-ce intelligent de leur interdire les visites des membres de leurs familles n’étant pas vaccinés ?.

Pour ma part je pense que ce « pass sanitaire » ne tiendra pas plus longtemps que celui proclamé et rapidement retiré par le Président Poutine en Russie.
Les sondages indiquent que près de 45% des Français sont contre, alors sans avoir de boule de cristal les soignants ou aides soignantes opposé a se faire vacciner vont rester chez elles sans rémunération, mais c’est le lot de bien des salariés en grèves qui par leurs absences mettent la pression sur l’employeurs.
L’hôpital aujourd’hui peut-il se passer de 15 ou 20 % de ses effectifs ? Nous verrons bien.
Pour le privé, la baisse de fréquentation est déjà effective dans les cinémas, les cafés, les restaurants les lieux de cultures et ce rien qu’à l’annonce du pass sanitaire !
Alors comme pour le président Poutine, Macron sera au pied du mur, ouvrir un peu plus le porte-monnaie du quoiqu’il en coute ou renoncer au « pass stupide » divisant les Français et mettant à genoux les entreprises avec pour le coup, une contamination d’un virus qui ne cesse de ronger la nation … Le chômage.

Un dernier détail la rémunération des membres du conseil constitutionnels est de 16 000, 00 € bruts mensuels pour un membre et de 17 600,00 € brut mensuel pour le président Fabius.
Sans démagogie aucune que pense une aide-soignante de telle rémunération ?

L’histoire ne dit pas si le pass sanitaire est appliqué à l’assemblée au sénat et au Conseil constitutionnel ?

Rendez-vous à la rentrée
.

Nous vivons une époque formidable

Le Citoyen