Actualités

Zemmour à 17% devant Marine Le Pen qu’en pense les Hauts Marnais ?

Zemmour devant Marine Le Pen info Journal Citoyen de Haute Marne

L’ascension d’Éric Zemmour semble inexorable et la panique s’empare des partis traditionnels.
Alors qu’en pensent les Haut-Marnais ?
Ce département dont les électeurs se sont abstenus massivement aux départementales et régionales.
Il faut dire que ce n’est pas simple de s’y retrouver lorsque par exemple Nicolas Lacroix qui se réclame des Républicains qui soutient Laurent Wauquiez lui-même considéré par son parti comme trop proche des idées de Marine Le Pen ?
Ce même parti qui dans le temps se nommait le RPR et dont le « boss » Jacques Chirac déclarait en parlant de l’immigration « ajoutez à cela, le bruit et les odeurs ».
Ce même parti qui un instant nommé UMP dont le champion se faisait élire en promettant le Karcher qui, une fois élu se transforma en minipistolet à eau.
Pour terminer un FN qui devient le RN « light » passant d’un désir de Frexit à un européisme consentit.
Debout La France avec un chef un jour premier ministre de Marine Le Pen et le lendemain retour à l'écurie.

Passons sous silence une gauche éparpillée façon puzzle et une Macronie « extrême centre » utilisant les méthodes soviétiques pour cataloguer ses opposants de virus et leurs électeurs de malades mentaux tout en crevant les yeux de gilets jaunes aspirants à une fin de mois moins pénible.

Mépris, renoncements, opportunismes, trahisons, etc.
vous avez peut-être là un début d’explication à l’abstention et au phénomène Zemmour.

Les partis politiques : des machines à carrières ou à changer la France ?

« That is the Question » la phrase célèbre de Shakespeare « telle est la question » prend clairement un sens.

Vu le spectacle misérable des batailles d’égos dans tous les partis sans exception.
Les commentaires journalistiques qui ne parlent que de la carrière des hommes politiques en les mettant dans le paddock électoral.

logo Le Journal Citoyen de Haute Marne la revue de presse impertinente

La participation aux élections s’est effondrée lamentablement pour arriver à 35 % du corps électoral !
Est-ce à dire que les Français ne s’intéressent plus à la politique ?
Je ne le pense pas, par contre :
Ils ne supportent plus le mépris de ceux qu’ils nomment les élites.
Ce que les partis politiques reprochent aux gouvernements successifs, c’est ne pas tenir compte de la France d’en bas.
Étrange paradoxe puisqu’ils font trop souvent de même en interne dans la gestion de leurs propres partis. Enfin, ils s’étonnent de voir leurs adhésions fondre comme neige au soleil et leurs militants découragés abandonner le navire.

Zemmour sans être candidat validé dans un sondage pour être au second tour 2022

Alors, me direz-vous,, Zemmour fait partie de ces élites médiatiques et intellectuelles.
C’est exact, mais il ne transige pas avec ses convictions pour glaner et picorer des miettes de droites ou de gauche.
Il est cash et les citoyens le ressentent charnellement.
N’est-ce pas ce qui s’appelle plus simplement rester fidèle à ses idées ?
N’est-ce pas faire sienne cette phrase

« Je préfère être battu sur mes convictions que de gagner sur celles des autres » ?

logo Le Journal Citoyen de Haute Marne la revue de presse impertinente

Le peuple mérite toujours son destin puisqu’il le choisit en votant

Je le répéterai jusqu’à mon dernier souffle, qu’effectivement
le peuple Français mérite son destin puisqu’il le choisit en votant.

C’est un mal bien français que de donner le pouvoir à une femme ou à un homme pour immédiatement manifester pour qu’il n’utilise pas ce pouvoir ?
L’exemple flagrant de syndicats unanime en 2017 pour appeler à voter Macron et défilant dans les rues pour qu’il n’applique pas son programme.

Le vote contre n'existe pas on adhère ou si nul ne convient on vote blanc.

Le vote contre n’existe pas pour moi, on adhère ou si nul ne vous convient on vote blanc.
Une élection ce n’est pas une partie de petits chevaux, notre avenir, celui de nos enfants et petits-enfants en dépend
et au-delà celui de la France et de notre civilisation.

Alors ce ne sont ni les médias ni les invectives ou les insultes à l’égard de tel ou tel candidat,
qui construira la France de demain et d’après-demain.

C’est le bulletin de vote de chaque citoyen, votre bulletin de vote qui dans le secret de l’isoloir déterminera,
la vie future de vos petites filles et vos petits garçons, c’est ça qui se décide au printemps 2022.

Nous vivons une époque formidable

Le Citoyen