Actualités

Coronavirus sale temps pour les éditorialistes de bas étage : Patrice Chabanet sur les dirigeants Anglais et Américains

Haute Marne Actualités Coronavirus des éditorialistes de bas étages lire dans le journal citoyen

Quand le « journalisme » frôle l’indécence : voir transpirer entre les lignes la jouissance d’un éditorialiste en apprenant que Boris Johnson est atteint du Covid19 ?
Tordre les statistiques pour déclarer que les Etats-Unis « battraient le record mondial des cas déclarés de covid19 » ! (ce qui est faux)
Si la France connut les « 30 glorieuses » aujourd’hui bien des éditorialistes aveuglés par la pensée unique ont « la plume piteuse ».

Quelques précisions du journal citoyen

Lisons avec attention l’aigreur des propos de Mr Chabanet

Extraits Edito

Le Sieur Chabanet se paie Boris Johnson atteint du covid19

Patrice CHABANET

« Sale temps pour les fanfarons de haut vol. La crise sanitaire vient de les rattraper. Boris Johnson, le Premier ministre britannique, a été déclaré positif. Il y a quelques jours, il plastronnait en serrant les mains ostensiblement. Il a attendu la fin de la semaine dernière pour fermer les écoles. »

Qui à la lecture de ces quelques lignes ne ressent pas un certain malaise ?
Comment ne pas imaginer le rire sarcastique de l’éditorialiste jouissant de pouvoir se moquer de ces dirigeants aimer de leurs peuples.
Je n’oserai pas dire « sale temps pour les éditorialistes de bas étages » et pourtant ?

Quand Patrice Chabanet assène une contre-vérité

« Aux Etats-Unis, Donald Trump est resté fidèle à son image. Dans un premier temps, il brocardait les Européens et jurait que le coronavirus n'atteindrait jamais son pays. Un peu plus tard, lorsque le Covid-19 s'est invité outre-Atlantique, il assurait que tout serait réglé pour Pâques et que les églises seraient pleines »

LEÇONS D'HUMILITÉ

« Aujourd'hui, les Etats-Unis battent le record mondial des cas déclarés. »

Autant la liberté d’expression du « journaliste » est pleine et entière lorsqu’il exprime son propre jugement qu’il à le droit de revendique comme subjectif.
Autant c’est beaucoup plus gênant lorsqu’il assène une contre-vérité !

Déclaré que les Etats-Unis « battent le record mondial des cas déclarés de coronavirus » au-delà de l’indécence de faire d’une maladie virale mortelle une « compétition » l’affirmation est fausse !
Car malheureusement c’est l’Europe qui affiche le plus de citoyens infectés par le covid19.
L’OMS déclare d’ailleurs que l’Europe est l’épicentre de la pandémie !
Même les médias nationaux très « anti-Trump » prennent acte.

 Journal Citoyen de Haute Marne leurope épicentre de lépidémie de covid19

Malheureusement 80 000 habitants des 52 Etats Américains sont positif au covid19
Malheureusement 175 000 habitants des 27 pays de l’Union Européennes sont positifs au covid19

Pour le citoyen que je suis, derrière ces chiffres épouvantables je vois des visages d’enfants de femmes et d’hommes et j’entends leurs souffrances et celles de leurs famille, peu importe qu’ils se prénomment « Boris, Donald ou Emmanuel ».

L’amnésie de l’éditorialiste Obama Hilary Clinton les béatifiés des médias ?

La bas comme en Grande-Bretagne - et ce n'est pas un hasard - les systèmes de santé ont été malmenés, pour ne pas dire massacrés. Or, concéder que tout allait bien dans le meilleur des mondes de l'hyperlibéralisme, c'était nier l'évidence. Demain, l'addition économique sera quand même désastreuse. Les Américains sans couverture sociale et la cohorte de chômeurs sans indemnités risquent de relever la tête. L'explosion des ventes d'armes est un indice inquiétant.

La description apocalyptique de l’éditorialiste sur le système de santé de la Grande-Bretagne et de celui des Etats-Unis est pour le moins paradoxale, car cette situation, si tant est qu’elle soit le reflet de la réalité est, sans conteste, l’héritage des Présidents ou premiers ministres que l’éditorialiste et l’ensemble des médias glorifiaient !
Qui ne se souvient pas de « L’Obama Attitude » le président parfait et l’emballement proche du délire hypnotique du soutien à Hillary Clinton ?

Bref les « Saints et Demi-dieux » actés par les médias restent immaculés.

Monsieur Chabanet vous avez raison mais à contretemps  oui ce sont les Américains sans couverture sociale, la cohorte des chômeurs qui ont effectivement élus Trump et Boris Johnson, déclenchant la fureur des médias haine qui perdure à la lecture de votre éditorial.

La glorification de l’Union Européenne en guise de conclusion ?

« En France, et dans les autres pays européens, on n'en est pas là. Le système social amortit le choc, comme en 2008. Cela n'évite pas les polémiques sur la manière de gérer la crise. Chez nous, le confinement a été prolongé de deux semaines, comme c'était prévisible. Ne fallait-t- il pas annoncer la couleur dès le début ? On peut le penser. La prise de conscience de l'opinion publique aurait été plus forte d'emblée. Les enquêtes qui suivront l'épidémie nous le diront, comme elles le feront pour la pénurie de masques. Mais elles devront procéder à un curetage plus profond : nous expliquer pourquoi, sous les différentes mandatures, des milliers de chambres d'hôpital et de postes de soignant ont été supprimés La transformation des services hospitaliers en centres de profits se paie cash maintenant. »

 

Monsieur Chabanet vous déclarez affirmativement « En France, et dans les autres pays européens, on n'en est pas là »
Manière de vous rassurer sur cette Union Européenne en déliquescence car comment juger des dirigeants qui ont sans bronchés laisser les industriels délocaliser en Chine ou en Inde la fabrication de médicaments ou de matériels indispensables à la lutte contre les pandémies ?

Pénicilline Paracétamol produits à 100% en Chine et en Inde mais ce n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan des traitements dont bien des vies dépendent en France et en Europe

Il y a trente ans, 20% des matières actives étaient produites en dehors de l'Union européenne,
 une proportion qui atteint aujourd'hui
80%.

«La preuve est faite une nouvelle fois que, du fait de la multiplicité des maillons de la chaîne de production, il suffit d'une catastrophe naturelle ou sanitaire, d'un événement géopolitique, d'un accident industriel, pour entraîner des ruptures d'approvisionnement pouvant conduire à priver les patients de leurs traitements, souligne l'Académie nationale de pharmacie. La maîtrise de la fabrication des matières premières à usage pharmaceutique est devenue un enjeu stratégique national et européen.»

Et d'ajouter qu'il y a urgence à créer les conditions d'une relocalisation en Europe de la synthèse des substances actives et des excipients indispensables à la formulation pharmaceutique. Urgence à retrouver, comme jadis, une indépendance au niveau européen, en particulier pour les «médicaments indispensables» comme les antibiotiques ou les anti-cancéreux. Relocaliser sur notre sol, en somme, «la production de nos matières premières pharmaceutiques».

Lire l’article http://www.slate.fr/story/187647/coronavirus-penurie-medicaments

Un conseil Mr Chabanet ne critiquez pas les dirigeant Chinois ou Indiens

A une dame qui me déclarait en 2017 : le nationalisme c’est la guerre.

La définition du nationalisme étant « Attachement passionné à la nation au patriotisme »

 J’ai répondu :

Pourquoi envoyer des troupes armés pour s’attaquer aux Français ?
Alors qu’il suffit de vous priver de médicaments Madame …

Alors de grâce Monsieur Chabanet si l’idée vous venait de vociférer contre les dirigeants Chinois ou Indiens pensez à vos proches et priez que ces pays ne nationalisent pas les usines étrangères et ne déclarent pas l’embargo sur leurs traitements médicaux.

Nous vivons une époque formidable

Le Citoyen