Actualités

2021 élections Régionales départementales la campagne Lacroix Rottner démarre fort dans le JHM

élections 2021 symphonie glorieuse pour Nicolas Lacroix et Jean Rottner par le chef dorchestre Frédéric Thévenin info Journal citoyen de Haute Marne

Plus aucun doute en lisant le JHM depuis le début de la semaine, la campagne des élections départementales et régionales est bien lancée pour les barons républicains de la Haute-Marne et de la région Grand-Est.
La symphonie des articles élogieux se suivent et se ressemblent : la partition est écrite et rythmée le plus souvent par le journaliste Frédéric Thévenin qui faut-il le rappeler est très proche de Nicolas Lacroix sur la commune de Bourdons-sur-Rognon.
Il va falloir de nouveau s'habituer au feuilleton des réalisations merveilleuses des Présidents Nicolas Lacroix et Jean Rottner.
Même si certains médias mettent en évidence le peu de transparence des exécutifs sous la coupe des deux présidents.
Pour ce qui est des résultats au niveau départementale il reste un seul chiffre celui de la démographie qui relève que les 22 ans de gestion Sido - Lacroix ont amené le département à perdre 39 000 habitants...Un détail.

Les élections départementales et régionales de juin 2021 Une symphonie qui résonne déjà dans le quotidien de Haute-Marne

Il est des traditions qui ont une vie éternelle, par exemple le roman des barons des Républicains qui gèrent la région et le département s'étalant  dans les colonnes du JHM; est immuable et inamovible, c'est  un peu la confiture sur la tartine du matin.


logo Le Journal Citoyen de Haute Marne la revue de presse impertinente
C'est souvent au Journaliste Frédéric Thévenin que le quotidien Haut-Marnais confie la délicate mission de rapporter l'actualité du Président du département et de la communauté de commune Meuse-Rognon.
Le choix du journal ne peut-être que judicieux au regard de la proximité politique de Nicolas Lacroix et de Frédéric Thévenin
sur la commune de Bourdons

 Haute Marne la question Nicolas Lacroix et son journaliste Frédéric Thévenn info Journal Citoyen de Haute Marne

 

Rien de choquant qu'un journaliste ait un engagement politique heureusement d'ailleurs, et le journal de la Haute-Marne a tout à fait le droit d'ouvrir largement ses colonnes aux élus des Républicains ou de la République en Marche (pléonasme), et de laisser des miettes aux oppositions. 

La politique menée par ceux qui dirigent le département depuis tant d'années, a eu pour effet de faire fuir les jeunes, il suffit pour s'en convaincre de voir les chiffres 39000 habitants de perdu en 22 ans.
Si l'on consulte les perspectives sauf à changer radicalement de politique et à l'évidence de responsables rien n'arrêtera cette tendance en lisant l'article et les prévisions INSEE

Démographie La Haute Marne peut elle disparaitre en tant que département info Journal Citoyen de Haute Marne

Le JHM un quotidien vendu aux aînés ?

La presse écrite traditionnelle est elle aussi sur le déclin, nous ne pouvons que le déplorer pour elle, mais c'est la réalité :

Journal Citoyen de Haute Marne la presse écrite grandeur et décadence les jeunes sinforment sur les réseaux sociaux

En privilégiant la communication de ceux qui ne peuvent nier, avoir une responsabilité dans le dépeuplement de la Haute-Marne, le quotidien Haut-Marnais ne participe pas au brassage des idées.

logo Le Journal Citoyen de Haute Marne la revue de presse impertinente

Les jeunes s'informent massivement sur  les réseaux sociaux et délaissent les médias incapables de se réinventer tout autant que les dirigeants d'un département, incapables de leur apporter un avenir.

Le ronron des barons qui dirigent la Haute-Marne et la Région :

Il est à craindre que le "ronron" des barons des majorités politiques en Haute-Marne et à la Région ne fasse de ces territoire un immense Ehpad.
Avec tout le respect que je porte à nos ainés qui, j'en suis certain, rêvent qu'une jeunesse puisse redonner vie à nos territoires.
C'est à l'évidence une question de volonté et de bulletins de votes en 2021.
Les citoyens méritent toujours leurs destins puisqu'ils choisissent ceux qui ont le pouvoir de gérer leurs territoires.
Ils attendent à ce propos avec impatience, la "proportionnelle" promise par le Président Macron qui, sans aucun doute ne devrait pas tarder à légiférer afin de retrouver une vraie démocratie représentative.

Nous vivons une époque formidable

Le citoyen